EN UN MOT

  • Louis Émond

CONFORTABLE

On entend de plus en plus - et parfois même on lit - des phrases de ce genre :

  • "Il n'était pas confortable dans cette chaise longue."

  • "On ne se sent pas confortable avec cette idée."

  • "Je suis confortable avec un masque sur la bouche."

Or, dans ces trois exemples, le mot « confortable » n'est pas employé correctement.

On aurait pu et dû écrire :

  • "Il n'était pas bien dans cette chaise longue." ou "Cette chaise longue était inconfortable."

  • "On ne se sent pas à l'aise avec cette idée."

  • "Je suis à l'aise (ou tranquille) avec un masque sur la bouche."

En effet, une personne ne peut jamais être confortable.

Bon, bon, à celles et ceux qui cherchent à tout prix l'exception, je vais faire la concession suivante : "Grand-papa est si confortable que notre bébé s'endort sur lui chaque fois qu'il le prend." Z'êtres contents là? ;-)

Sinon, je ne peux pas, vous ne pouvez pas, une personne ne peut jamais être confortable.

D'où nous vient cette erreur? demandez-vous. De l'anglais, bien sûr.

Je me souviens d'ailleurs de ce personnage de la lointaine série Ally McBeal qui répétait continuellement : "I'm not... confortable with... (quelque chose)."

Les anglophones peuvent donc être confortables.


Pas nous.


Et moi, en concluant maintenant, je me sens tout à fait à l'aise de signer une capsule plus courte que d'habitude.

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout