EN UN MOT

  • Louis Émond

SE SOUVENIR ET SE RAPPELER

Dernière mise à jour : 5 juil. 2020



Deux verbes en particulier sont utilisés quand il est question de la mémoire :


- se souvenir

- se rappeler


La difficulté? L'un de ces verbes s'emploie avec la préposition « de », l'autre non.


On se souvient de quelque chose ou de quelqu'un, mais on se rappelle quelque chose ou quelqu'un. Or, on entend souvent et on lit parfois : "Je me rappelle de toi." dont on confond peut-être l'emploi avec se souvenir : "Je me souviens de toi."


Comment retenir que seul le verbe souvenir demande le « de »?


Voici un petit truc que je donnais à mes élèves.


Le verbe "rappeler" ressemble beaucoup au verbe "appeler", pas vrai?


Or, est-ce qu'on dirait : "J'ai appelé de mon frère, hier soir?"


Bien sûr que non. On dit : "J'ai appelé mon frère, hier soir."


Avec rappelé, c'est pareil.


"Je me suis rappelé la fois où..." et non : "Je me suis rappelé de la fois où..."

"Il s'est rappelé le son de sa voix..." et non "Il s'est rappelé du son de sa voix..."


Par contre, il est tout à fait correct de dire : "Je me suis souvenu de la fois où..." et "Il s'est souvenu du son de sa voix..."


Une autre formulation fautive que l'on voit souvent en relation avec le verbe rappeler est la suivante : « Il y a des choses dont on se rappelle plus que d'autres... » Bien entendu, le pronom relatif "dont" n'a pas sa place ici.


Il aurait fallu dire et écrire : « Il y a des choses que l'on se rappelle plus que d'autres... », puisque le "dont" sert à relier un verbe et un complément qui est introduit par "de".


Il ne vous reste plus maintenant qu'à vous le rappeler?


Ou bien... qu'à vous en rappeler?


Si vous avez choisi la première formulation, vous avez tout compris.




134 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout